Terminologie typographique: Humanistique

De la dentisterie à l’élevage des chiens, chaque sujet possède son propre jargon, un champ lexical qui lui est propre. La typographie ne fait pas exception, et en appréhender le vocable ne peut que la rendre plus accessible. Ce qui en définitive mène à une meilleure compréhension et appréciation de toute chose «typo».

Aujourd’hui il ne sera question que d’une seule appellation, «humaniste» (ou «humanistique» voire «humane». Il vous est peut-être déjà arrivé de rencontrer ce mot (ou bien vous vous demandez «qu’est-ce que c’est que ce truc?»). Le mot <em>humanistique</em> se rapporte à la classification des caractères typographiques. Au dix-neuvième siècle, plusieurs systèmes de classification se sont développés, et bien qu’ayant tous leurs spécificités, le schéma directeur reste le suivant:

Humanistes / Garaldes / Réales / Didones / Égyptiennes / Linéales

Au terme de cette série en six volumes, vous serez quelque peu coutumier de ces termes; imaginez donc à quel point vous pourrez briller lorsqu’évoquant, pour le plus grand bonheur de votre épouse, petit(e) ami(e), voisin ou épicier:

Regarde donc ce caractère d’inspiration humanistique! Tu noteras à quel point la traverse du «e» bas de casse…

Sans plus tarder, commençons notre périple, qui nous mènera de l’incunabula jusqu’à aujourd’hui.

[Incunabula] ou incunable, quel que soit le domaine, se rapporte à la genèse de celui-ci; mais s’applique ici tout particulièrement aux livres imprimés en Europe avant 1500. — A Short History of the Printed Word

La gothique fut le modèle utilisé pour les premières impressions en caractères mobiles. Connue aussi, chez les anglo-saxons, sous des dénominations telles que Fraktur, Blackletter ou Old English, il s’agissait d’une écriture courante au Moyen-Âge, noire et épaisse, actuellement quasi-illisible pour nous. Heureusement, les caractères typographiques basés sur la gothique furent rapidement dépassés par un autre modèle un tantinet plus lisible, (roulement de tambour…) le caractère humaniste.

gutenberg bible detail

Les caractères humanistes, (ou Vénitiennes) firent leur apparition entre 1460 et 1470. Basés non pas sur les épaisses gothiques comme la Textura mais plutôt sur les formes ouvertes des scripteurs de l’Italie humaniste, ils constituèrent les premiers caractères dits romains.

Jenson

Caractéristiques

Qu’est-ce qui rend humanistique un caractère humanistique? Qu’est-ce qui le distingue des autres styles, et quelles en sont les caractéristiques principales?

1 Traverse inclinée du «e» bas de casse;
2 Œil relativement petit;

Caractéristiques

3 Contraste pleins/déliés assez faible (ce qui signifie tout simplement de faibles variations de graisses);
4 Un gris typographique assez sombre. (Le «gris typo» étant la surface créée par le bloc de texte lorsqu’on le regarde globalement, notamment les yeux mi-clos.)

Exemples

Quelques exemples de caractères humanistiques:

Jenson, Kennerly, Centaur, Stempel Schneidler, Verona, Lutetia, Jersey, Lynton.

Centaur

Même si l’influence des caractères humanistiques se perpétue encore et que ceux-ci furent largement diffusés, on les voit peu employés ces derniers temps. Malgré une brève période de renouveau au début du vingtième siècle, leur noirceur et leur faible œil sont passés de mode. Cependant, ils méritent notre attention — voire notre admiration — car ils sont en quelque sorte les arrière-grands-parents des caractères contemporains.

Attrapez donc votre passeport et n’oubliez pas votre brosse à dents, car dans la deuxième partie de cet article nous partons à Venise pour examiner de plus près les Garaldes (ou Old Style). Pour ceux d’entre vous qui désirent mettre leurs connaissances à l’épreuve, serez-vous capables de dire lesquels des caractères suivants ne sont pas considérés comme des caractères humanistiques:

Erasmus, Times New Roman, Caslon, Cloister, Guardi, ITC Garamond

Pour en savoir plus

Article de Wikipedia sur les gothiques: [FR] + [EN]
A Short History of the Printed Word, chapitre 4 — Chappell and Bringhurst
Type — The Secret History of Letters
, chapitres 1 et 11 — Simon Loxley

Note du traducteur:

Cet article différencie Humanistique, terme directement lié à des caractéristiques typographiques visuelles, d’Humaniste, qui se rapporte davantage à l’esprit de conception de tels caractères.

Traduit par: Jean-Baptiste Levée


Tags:   

  1. Erasmus : humanistique
    Times New Roman : pas humanistique
    Caslon : pas humanistique
    Cloister : humanistique
    Guardi : humanistique
    ITC Garamond : pas humanistique

    & le S-L : non-humanistique ?

    Combien de bonnes réponses ?
    Merci pour ces articles en français…
    BEN BEN

  2. Ben Ben
    Merci de votre visite.

    My French writing is not so good, but vos réponses sont toutes correctes!

    Soon, we will have more articles in French.

    And yes, S-L is certainly not Humanistique ;)

previous post: Terminologia de Tipos: Humanista

next post: History of typography: Transitional

July Fonts June Fonts May Fonts April Fonts March Fonts February Fonts January Fonts January Fonts November Fonts October Fonts September Fonts August Fonts July Fonts June Fonts May Fonts April Fonts March Fonts February Fonts January Fonts december Fonts October Fonts September Fonts August Fonts July Fonts June Fonts May Fonts April Fonts March Fonts February Fonts January Fonts December Fonts November Fonts October Fonts September Fonts August Fonts July Fonts May Fonts April Fonts March 2011 Fonts February 2011 Fonts January 2011 Fonts December 2010 Fonts November 2010 Fonts October 2010 Fonts September 2010 Fonts August Fonts July Fonts June Fonts May Fonts April Fonts March Fonts February 2010 featured fonts December Fonts November Fonts October Fonts September Fonts August Fonts July Fonts June Fonts May Fonts April Fonts March Fonts February Fonts January Fonts December Fonts November Fonts October Fonts September Fonts August Fonts July Fonts June Fonts May Fonts April Fonts March Fonts February Fonts January Fonts December Fonts November Fonts